Pour vous parler du livre de mon ami Sébastien, j’ai préféré jouer au jeu des questions/réponses afin qu’il vous montre le chemin qu’il a parcouru avant de boucler cet ouvrage qui m’a bien plu je dois dire.

Sébastien en un an tu as couru les 6 Majors en plus d’avoir fait un > sub 3h à Chicago en 2016 soit tous les Graals qu’un Marathonien rêve > d’atteindre alors qu’est ce qui te reste aujourd’hui?

Tous les graals, je ne sais pas… On peut toujours en trouver ! Je raisonne plutôt en termes de séquences ou de « vie ». J’ai réalisé une première séquence qui m’a mené de la découverte du marathon jusqu’au Sub 3. Après ça je voulais partir sur un nouveau challenge, c’est là que m’est venu l’idée de courir tous les six majeurs la même année. Avoir l’idée c’est une chose, après il a fallu organiser le truc d’un point de vue organisationnel et logistique, ce qui est quasiment aussi dur de se préparer pour un marathon en perf ! Je suis maintenant parti sur un antre défi, une troisième « vie » de marathonien : refaire un Sub 3, 3 an après. Ca n’est pas si simple pour moi, car je suis tout proche de ma limite et que mine de rien les années passent. J’ai d’ailleurs échoué, à deux kilomètres près, à Paris le mois dernier (je suis passé à la seconde près au même au 40ème au même temps qu’à Chicago il y trois ans…). D’un autre côté, au moins, comme ça je sais quel sera mon objectif dans les mois à venir. 

Dans ton livre tu parles de ton cheminement de > footballeur/tennisman à Marathonien en moins de 3h si tu devais > résumer tout çà en quelques mots? 

Mon idée est tout simplement de partager. Partager cette évolution, avec ceux qui liront le livre. Un premier 10, puis rapidement un semi et enfin le marathon. Passer de 2 à 3, puis 4 voir 5 entrainements par semaine. Se préparer de façon de plus en plus pointue, s’entourer d’un coach… J’ai échangé avec pas mal de monde. Il y a ceux qui disent : « whaou, c’est énorme 3h00 ». En fait là je ne sais pas trop quoi dire. Déjà ça n’est pas si énorme que ça, il y a 3, 4 ans avec ce temps tu étais dans les mille premiers à Paris. Proportionnellement au peloton ça reste bien mais on ne pas parler d’exeption. Cette année en plus et c’est un tendance partout, il étaient quasiment 1 500 à casser la barre des 3 heures à Paris. Et puis il y a ceux qui me disent : « je me retrouve dans ton histoire… ». Certains me disent qu’ils essayent également de se rapprocher des 3 heures d’autres viennent de passer la barre des 4 heures, ou sont sur d’autres temps. Ce qui est sympa, quel que soit le niveau, c’est de pouvoir échanger sur notre évolution et de pouvoir mettre en parallèle nos expériences respectives. Donc pour répondre à ta question, pour résumer, en quelques mots : c’est une histoire banale de quelqu’un qui découvrent la course à pied et qui, comme beaucoup d’autres ces dernières années, se prend de passion pour la discipline et plus particulièrement pour le marathon !

Toujours dans ton livre qui s’arrête en 2016, tu parlais de tes > objectifs que as réalisés depuis et maintenant quels sont ils?

Continuer à échanger avec les passionnés de course à pied, comme on la fait tous les deux pendant 1h30, il n’y pas longtemps, sur nos vélos. Sinon à court terme passer à nouveau la barre des 3 heures et pour ce qui du marathon en lui même peut être un jour recourir Tokyo ou Boston !  

Tu t’es entouré de spécialistes pour atteindre ton Graal, comment > as tu réussi à les faire adhérer autour de ton projet?

Au déjà d’être d’excellents professionnels se sont des personnes sympa et disponibles. Ils ont donc tous accepté facilement de me livrer leurs avis. J’ai pour ma par apprécié échanger ou rééchanger avec eux, ça fait partie également des partages sur le domaine de la course à pied que j’apprécie particulièrement. 

En conclusion, ton bouquin commence à se faire connaître, donnes nous > envie de le lire et de le découvrir.

 J’invite tous ceux qui sont passionnés de course à pied et de marathon à le lire, pour comme avec les lecteurs dont j’ai eu les retours, voir de quel façon ils se retrouvent (ou pas) dans mon histoire. Les témoignages de certains coureurs mais aussi des coaches et professionnels de la course à pied en intéresseront surement beaucoup. Enfin, même si je les comprends et je suis en phase avec eux, je suis surpris du nombre de personnes que préfèrent le papier (11,90 €), c’est environ du 50/50 au niveau répartition, mais sur la version numérique (iPhone, iPad, Android, Kindle, Kobo…) on a également réussit un breaking 3 puisque le livre est à 2,99 € !

Lien « utile » : https://www.amazon.fr/à-heures-En-ans-marathons/dp/B07PBD8LXC/ref=tmm_pap_swatch_0?_encoding=UTF8&qid=1556990909&sr=8-1-fkmrnull

Vous aussi, vous avez envie de découvrir cette aventure? Je vous offre donc la possibilité de le gagner en m’expliquant en commentaire de cet article pourquoi il serait important pour vous de t’avoir et de le lire.

Tirage du gagnant ou de la gagnante le 20 Mai 2019

arrow