Un marathon à la place du réveillon du Nouvel An quelle drôle d’idée non? A la limite ce serait aux Antilles ou encore aux Caraïbes, vous pourriez vous dire qu’il y a le côté chaud et exotique mais là en pleine Suisse Allémanique à Zurich faut franchement être motivé!
L’hiver, il fait souvent froid malgré les journaux télévisés qui nous font croire que c’est exceptionnel, et ici c’est encore le cas cette année puisqu’au départ il est annoncé un petit -5° à minuit mais pas de neige.
Qui dit course, n’empêche pas de festoyer gaiement avec les copains présents sur place.


Il y a là Chantal et Pascal (Les stakhanovistes du Marathon avec 448 unités au compteur dont 85 en 2016!) Cohen qui suit le même chemin et Lilian le petit jeune qui débute… ou presque.


Il y a là aussi un joli groupe des Marathons Addict dont nous faisons logiquement partie même si je n’ai pas retrouvé la bonne photo.

Champagne, Vin blanc, foie gras, pâtes et gâteaux, nous ne faisons pas les choses à moitié même si je sens déjà que je vais le payer derrière vu en plus ma forme du moment.

Une salle surchauffée et bien remplie

Une belle moquette pour le départ et l’arrivée

Le tout avec une belle ambiance


Minuit, il est grand temps d’y aller même s’il fait déjà très froid!
Le côté sympa c’est qu’il y a des feux d’artifices partout, ce qui rend le départ plus grandiose que le parcours qui est composé de 4 boucles d’un peu plus de 10,5kms histoire de faire la distance du Marathon.
Ce qui est original, c’est qu’il y a des concurrents pour 1 tour, d’autres pour 2, pour 3 et enfin 4 tours! 1000 coureurs au total.
Inutile de dire que si c’est un peu embouteillé au départ, au fil des tours nous sommes de plus en plus seuls avec la température qui baisse au fil du temps qui passe.

Un Marathon sympa avec des bénévoles au top qui ont vraiment souffert du froid malgré les braséros disposés aux ravitaillements sur le parcours.Le point négatif c’est la lassitude et la solitude qui s’installe au fil des tours dans le noir et dans le froid assez vif par endroits notamment sur les 2 derniers kms de chaque boucle.

Une vidéo de Charles qui montre bien l’ambiance et l’atmosphère de la course

Une médaille ridicule qu’il faut acheter à l’avance

Mais une de plus à partager…la 63éme!

Bon d’accord les photos ne sont pas géniales mais elles reflètent bien l’ambiance de ce Marathon qui attend jusqu’au dernier arrivant avec une belle ovation, ce qui est loin d’être le cas partout!

arrow