Under Armour c’est vrai qu’à part dans le textile et notamment de superbes maillots moulants juste au corps …

V5-1253883-654_HTF

…je ne connaissais pas leurs différents produits running dont la SpeedForm Apollo dont je vais vous parler ici.

Voyons déjà ensemble les caractéristiques de la “bête”,

Le design assez différent de ce que j’avais l’habitude de connaître jusqu’ici,

1245952-029_DEFAULT

1245952-029_A

Dessus perforé respirant (ici en gris)

1245952-029_TOE

Semelle intermédiaire Micro G,

Revêtement intérieur intégral en mousse Ortholite 5 mm pour un matelassage supplémentaire et une évacuation de l’humidité,

1245952-029_SOLE (1)

Avant de la chaussure moulée en 3D,

Semelle extérieure façonnée automatiquement avec des encoches flexibles,

1245952-029_HEEL (1)

Talon moulé 3D sans coutures

Ça c’est pour la partie “moteur” et “carrosserie” que tout le monde peut lire dans les revues spécialisées, voyons maintenant la réalité des choses.

Conditions du test : une centaine de kms sur les routes et les chemins Creusois ainsi qu’une séance de fractionnés courts sur piste.

DSC_0008-001

En ouvrant pour la première fois la boîte, j’ai eu le sentiment étrange d’avoir une basket entre les mains (pardon les pieds ;-), faite pour plusieurs sports mais pas spécialement la course à pied.

DSC_0002-001

Sa semelle très dure au toucher, sa coque d’extérieur rigide, ne donnait pas la sensation d’être faite pour courir efficacement avec. Et puis en l’enfilant, je me suis très vite senti super bien dedans d’autant plus qu’elle épouse parfaitement la forme du pied sauf peut être sur la partie avant où elle donne l’aspect d’un soufflet mal retombé sur le dessus du pied.

DSC_0003-001

Quelques foulées “engagées” donnent tout de suite la vraie mesure de ses capacités. C’est incontestablement une chaussure d’épreuves courtes jusqu’à 10/15kms après je pense que l’impact et le manque relatif d’amorti risquent de se payer très cher.

Les 1ères sorties dans la campagne confirme un excellent confort. Le pied est très bien tenu et je me régale vraiment avec. Le célèbre drop (cher à bon nombre de runners!) est de 8mm, c’est peu et beaucoup à la fois mais pour moi ici ça ne me perturbe absolument pas. J’ai vraiment de supers sensations avec alors que ma forme n’est pas forcément au top du top.

La semelle extérieure a des faux airs de Vibram et adhère vraiment bien même sur des routes mouillées, sur l’herbe et sur les chemins peu stables le pied reste vraiment collé à la chaussure, il n’y a pas de dissociation des deux.

Le laçage est très efficace sans avoir besoin de serrer au maximum comme certains modèles courants. Même sans chaussettes (comme je ne le fais que très rarement en courant), le confort est vraiment très bien sans en plus de transpiration du pied.

DSC_0007-002

Le talon est également très bien maintenu grâce au renfort rajouté à l’arrière.

Par contre, c’est une chaussure très fragile tant au niveau de l’entretien (lavage interdit en machine, pas plus de 15° à la main de surcroît!) qu’au niveau usure de la semelle.

DSC_0005-001

En conclusion, j’ai vraiment été agréablement surpris par la marque et par ce modèle qui rentrera sans peine dans mon Hall of Shoes de l’année.

Points forts,

Poids : 198grs en 43,

Prix très compétitif par rapport aux produits équivalents : 115€,

Confort et maintien général,

Look très sympa.

Points faibles,

La fragilité et la durabilité,

La difficulté voire l’impossibilité dans trouver en dehors d’Internet.

Petite vidéo de présentation,

 

Le site qui va bien : http://www.underarmour.com

arrow