marathon d'amsterdam

Courir un Marathon à l’étranger est devenu un rituel pour moi depuis DUBLIN en 2006. Autres cultures, autres mœurs, des découvertes et des rencontres inoubliables à chaque fois.

Après avoir longtemps hésité entre BILBAO et AMSTERDAM (en passant par VANNES mais bon le BRETAGNE n’est pas encore indépendante alors!), notre choix (enfin euh, un peu plus le mien je l’avoue) sur le Pays des Tulipes.

L’organisation du voyage a été rapide, trop même puisque j’ai choisi l’avion alors que le train était sans doute plus pratique mais bon j’aime bien prendre l’avion alors…

Samedi matin direction Roissy après 1h de RER pour arriver quasiment 2h avant l’embarquement !

1h à peine de vol encore et nous voilà rendu.

bilderberg_garden_hotel_1

L’hôtel est classe, très classe et se trouve à même pas 20′ du départ…et de l’arrivée, IMPEC !

Seul bémol, nous sommes quand même assez éloignés du centre ville, mais bon on ne peut pas tout avoir non plus !

DSC_0015

DSC_0017

Histoire de ne pas perdre de temps, direction le village Marathon.

DSC_0045

DSC_0044

Trés minimaliste certes, mais retirer son dossard et le tee-shirt qui va bien nous prendra à peine plus de 15′.

DSC_0033

DSC_0035

DSC_0036

DSC_0038

Visite du salon : bon faut dire ici que ça ne nous prendra pas beaucoup de temps vu le peu d’exposants mais nous avons quand même pris le temps de faire quelques photos sympas et délirantes chez MIZUNO ou BROOKS d’autant plus quelles sont toujours gratuites !

DSC_0062

A peine le temps de retourner à l’hôtel pour reposer notre barda qu’il faut repartir pour rejoindre nos potes de « Courir Le Monde » : 13 cumulards multis Marathoniens qui sont là, comme nous, avant tout pour se faire plaisir et ramener la médaille obligatoire à tout Marathon qui se respecte !

DSC_0127

Pas question ici de diététique extrême mais de quelques pâtes (ce n’est pas péché seigneur comme disait la pub!), d’une bonne bière et de quelques libations.

De retour par le tram, il est à peine 23h quand le marchand de sable vient fermer nos yeux pour une bonne nuit d’avant course.

DSC_0074

Il est 5h AMSTERDAM s’éveille à peine et la température est déjà bien douce pour courir, pas encourageant tout ça !

Malgré tout nous partons d’un pas léger vers le départ.

VIRB Picture

IMG_8252

Rencontres furtives avec Elizabeth de « Sportifs à Bord », d’Amadou toujours zen avant de rejoindre à nouveau les potos pour la traditionnelle photo de départ, retardés que nous sommes par la pause pipi qui frappe tout Marathonien avant le starter!

VIRB Picture

VIRB Picture

Sans stress et dans le cadre d’une organisation impeccable, nous rejoignons notre sas de départ en plein cœur du stade olympique, là où aura lieu aussi l’arrivée finale !

Le temps d’écouter le Mike Brandt local nous chanter une merveilleuse chanson d’amour en Néerlandais (c’est BÔ, si si!) et nous voilà partis sous le soleil déjà bien présent !

Je pars vite mais il y a beaucoup de monde devant et je ne suis pas sûr que tout le monde, une fois de plus soit vraiment dans l’allure qu’il lui faudrait.

Pu…. de chrono, je m…. avec au départ et plus rien pendant…2kms, bref je ferais tout le Marathon en estimant mes temps de passage en sachant que j’ai franchi la ligne de départ 4’30 après le Top des premiers !

J’ai déjà l’impression de ne pas avancer et il y a beaucoup de passages étroits où il faut vraiment slalomer pour garder un semblant d’allure. De plus, il faut faire gaffe où on met les pieds entre les rails du tram, les pieds des barrières et les pavés et quelques trous pour ne pas se faire une cheville !

DSC_0140

DSC_0141

Il y a quand même du positif et du très sympa sur ce Marathon et notamment les 10 premiers kms avec un passage unique et grandiose au travers du Rijksmuseum ainsi que le Parc Vondel que nous traverserons à l’aller et au retour.

DSC_0132


DSC_0080DSC_0084

DSC_0079

DSC_0078

Il y a du monde, beaucoup de monde mais l’ambiance reste relativement confidentielle à mon grand regret. C’est d’autant plus dommage qu’il y a beaucoup de famille venues encourager les coureurs locaux et autres.

Par contre passé le 10éme kilo, la course devient vite monotone et triste au milieu des quartiers extérieurs de la ville mais aussi et surtout lors de notre long passage des 2 côtés de l’AMSTEL paradoxalement face au vent dans les 2 sens.

C’est buccolique certes, mais que c’est long !!!

Heureusement, il y a pléthore de groupes de musiques divers et variés, même sur l’eau c’est dire !

Il faut dès lors attendre le 35éme km pour retrouver un semblant de « civilisation » et d’ambiance, mais le final est vraiment très sympa avec ma première grande arrivée dans un Stade Olympique avec une bien belle ambiance.

VIRB Picture

Concernant ma course le passage du mur a été le commencement de la « fin » car j’ai beaucoup lutté

et souffert pour maintenir mon allure de départ.

C’est un peu comme pour PARIS en 2013, 1ère heure à 14 km/h, la 2éme à 13 et la fin à 12 à partir du 30éme !

Faut dire aussi que l’on a pas fait assez de sorties longues, privilégiant le Challenge Centre Nature avec des courses de 15kms au maximum !

Le reste de la préparation était bien mais si je dois refaire une préparation (ce qui est loin d’être sûr, vu comment ça me gave!) je bosserais ça en plus !

De belles rencontres pendant cette course avec Jean Noël parti comme un boulet de canon, Amadou et bien d’autres anonymes pour moi avec qui tu glisses un mot d’encouragement ou de soutien quand tu es dans le dur.

DSC_0131

Un bilan plus que positif sous une température moyenne de 25/26° en Octobre même sous la pluie qui s’est invitée à la fin du parcours : 3h15′, 119éme/12201 et 74éme M50/1039!mais aussi et surtout 35éme médaille !

Amsterdam est une ville fabuleuse tellement il y a de choses à faire et à voir!

DSC_0197

La marque de la ville en plusieurs endroits

LDSC_0187

Le Pays des vélos (partout il y en a!)

DSC_0169

Les célèbres canaux (3 pour 100kms de longueur et plus de 1500 ponts!)

DSC_0155

Je vous dis ce que c’est?

DSC_0148

DSC_0145

Au fait, le prochain en 2015, vous me conseillez où?

Sinon on devrait être à PORTO!

arrow