C’est jamais facile d’organiser et de réussir une première édition surtout quand l’engouement des coureurs est au RDV avec plus de 2000 inscrits rien sue sur le Marathon!
Il faut dire qu’un parcours en bord de Loire avec seulement 46m de dénivelé au total c’est tentant pour établir une belle performance.
Pour réussir une grande et belle organisation, il faut avant tout 2 élèments très importants : les moyens financiers mais aussi et surtout DES BENEVOLES (400 au total) on ne le dira jamais assez à mon goût et là je dois dire qu’ils y étaient bel et bien.
De gros sponsors institutionnels (La Ville de Saumur mais aussi l’Agglo) mais aussi privés(Crédit Mutuel, Terre de Running, producteurs locaux) ont permis à l’épreuve d’être une vraie machine de guerre avec pour conseils les clubs et organisateurs de la Région. Une foultitude de bénévoles ont répondu présent pour apporter leurs bras bien sûr mais aussi leur joie et leur bonne humeur.
Pour moi, c’était l’occasion de fêter mon 10éme Marathon de l’année et mon 3éme nouveau après ceux de La Fortifiée et des Vins de la Côte Chalonnnaise.
A peine 3 heures de route et nous voilà déjà dans notre AirBnB qui se trouve à même pas 500m du départ (nickel pour partir au dernier moment le dimanche matin!)
Le logement est cosy avec des placards qui cachent la cuisine, la salle de bain et les toilettes.

Direction le retrait des dossards où là aussi tout se passe vite et bien à l’intérieur même du petit village Marathon.


Village Marathon qui va aussi servir de lieu de retrait des lots Finishers après la course et qui va générer une belle pagaille nous le verrons plus tard.
       
L’Hôtel de Ville de Saumur et sa cour intérieure (pas trop de temps pour faire du tourisme dommage!)


   
Des copains et de la bière, tout ce qu’il faut pour être bien.
   
Des coureurs élites et une pasta plutôt originale.
      
Et pour (bien) finir cette journée, une « pasta » plutôt haut de gamme.
La nuit est courte mais réparatrice, l’Armagnac en digestif a bien fait son oeuvre pour bien faire assimiler tout ça.
Pas de précipitation le jour J nous sommes donc juste à côté du départ pour un start prévu à 8h45. Les rues sont bien dégagées et tout est déjà bien en place, Chauchau se chargeant de l’ambiance et du réveil matinal. Nos costumes de clowns font fureurs car à part Gilbert et 3 ou 4 autres concurrents personne ne semble être là pour rigoler.

Superbe musique et superbe ambiance avant de lâcher les Marathoniens!
Quelsues vidéos pour vous montrer quelques belles images du parcours.


Ce qu’il faut retenir en positif :
Le parcours très sympa dans sa première moitié et en ville avec une très belle ambiance surtout quand on est déguisés. J’ai eu l’impression qu’une bonne partie du public découvrait l’envers du décor avec les coureurs du peloton derrière les favoris et ils semblent avoir beaucoup apprécié tout ça.
Une très belle dotation
Et THE photo de l’arrivée


Des bénévoles au top du top.
Une organisation parfaite en tous points
Une envie de reviens y pour tenter un chrono à l’avenir.

Le point à améliorer
Mais qui a eu l’idée de faire la remise des lots Finishers sous un chapiteau où le gros du peloton arrive en masse et se retrouve très vite coincé et obligé à attendre près de 45′ avant d’en voir le bout?
Allez, je vous pardonne car le reste était vraiment très très bien!
Alors RDV l’année prochaine, je suis sûr qu’une fois corrigé tout ça, vous allez être PARFAIT!
Sinon les 4 coureurs des FVP BOUSSAC ont tous finis en moins de 4h avec 2 jolis sub 3h15′ et 3h20′!

arrow