Il faisait une lumière étrange ce matin là en arrivant à Arlington, à la fois cimetière historique et départ de ce 41éme Marines Corps Marathon.
Le rouge orangé du soleil levant mélangé à la brume matinale rendait ce lieu encore plus émouvant. Déjà les Marines étaient présents en nombre pour nous accueillir avec un large sourire. Je pensais à tous ces visages à peine sortis de l’adolescence et déjà confronté à l’idéal et au patriotisme de toute une nation.

15052052_1476669519027286_868350302_o

Ce jour était une fête pour tous mais tout ce que nous allions vivre tout au long de cette journée resterait à jamais gravé dans ma mémoire.

fullsizerender-36

Nous sommes nous aussi, fiers de nos couleurs même si nos déguisements pourraient faire croire que nous prenons les choses avec un sourire désinvolte. (Crédit photo Pconvert.com)

15052055_1476669545693950_1963603843_o

Les premiers départs, avec un hymne National encore plus grand, encore plus fort, sont déjà donné avec les handisports qui partent en premier? En queue le peloton, il y a là beaucoup de blessés de guerre, de mutilés, de rêves brisés sur les champs de bataille dont la plupart ignoraient jusqu’à l’existance avant d’être fauchés dans la force de l’âge. Ils étaient pourtant là, la main sur le coeur, à pleurer au son de l’hymne National face à la bannière étoilée.

Le coup de canon, non seulement nous décoiffe, mais nous colle littéralement contre le talus!

2016-11-14_18h38_17

Le parcours est pour le moins alambiqué avec pas mal d’aller/retour et des passages avec des virages dans des petites rues pas très glamours.


C’est à notre tour de partir avec, faut bien le dire, un temps idéal, limite déjà un peu chaud!
Les premiers kms sont les plus difficiles question dénivelé avec une belle montée et de nombreux faux plats mais tout ceci est largement compensé par l’ambiance très très sympa.
Physiquement je ne suis pas trop mal mais je sens bien que la journée risque déjà d’être longue mais bon, nous sommes là pour en profiter un maximum. Rosslyn et Georgetown sont 2 quartiers très sympas où il y a beaucoup de monde pour nous aider à courir les premiers kms.

15060237_1476703649023873_1295848476_o

Chaque ravito est assûré, avec le sourire svp, par les Marines

Le moment le plus émouvant est incontestablement aux environs entre le 10éme et le 11éme Mile pour le Wear Blue Mile avec les portraits des Marines morts au combats partout dans le Monde (dont les derniers cette année!) avec les familles qui ensuite nous font une haie d’honneur avec le drapeau Américain.

12184046_1012261218836752_4729476475362051447_o

Crédit Photo (MCM 2016), il faut vraiment serrer les dents pour ne pas pleurer.

15065155_1476703705690534_1567414318_o 15064151_1476703625690542_142730669_o

La suite est plus difficile et il nous faut faire un long arrêt au Semi pour soigner un petit bobo. J’ai profite pour faire un petit selfie avec le sympathique secouriste.

15052041_1476763925684512_305560080_o

Pas le choix, il faut continuer car à nouveau le public est bien présent et nous encourage à tue tête au moment d’attaquer le Mall, Parc emblématique de Washington entre le Colisée d’un côté et le Lincoln Mémorial de l’autre avec le Colisée au milieu.

15033949_1476763905684514_1863599583_o

15053429_1476764072351164_862892516_o

Difficile des lors de ne pas immortaliser ce Marathon au travers de cette photo assez unique et originale en plein Marathon non?

15060342_1476764082351163_1791988577_o

Cette course, malgré la symbolique très forte, est aussi un moment de fête et de partage avec de nombreux groupes de musique.

15034329_1476764112351160_1177477752_o

Des écoles de jeunes qui se balladent tout au long du parcours en groupe.

15033926_1476764122351159_112484120_o

Washington est une ville d’histoire et de monuments partout pour autant de parc et d’espaces verts.

15044847_1476764172351154_1643975517_o

15064897_1476764235684481_1695496003_o

15060287_1476764412351130_1615153456_o

Tout le monde joue le jeu avec un soleil magnifique.

15044790_1476764265684478_744538512_o

Love and Peace ou l’inverse 😉

15044674_1476764365684468_1185160226_o

Par contre un long final sur l’autoroute avec des longues lignes droites puis des slaloms soit sur des parkings ou dans d’interminables petites rues vous tue rapidement le moral et le physique pour preuve une méchante entorse du poignet pour Béatrice suite à une chute.

L’arrivée, elle, est unique comme le montre ces quelques certes pas trop stabilisées tant par le portable que par l’immense émotion qui me prend une nouvelle fois.

15064066_1476857149008523_83561143_o

Devant l’United States Marines Corps War Mémorial; LE Monument Emblème du Marathon

15101827_1476857132341858_1499064986_o

We did it!

15044883_1476857145675190_570100116_o

Mission accomplie sous le soleil (là il faisait plus de 25° le 30 Octobre!)

Faire un Marathon c’est déjà de belles et de grandes émotions intenses et souvent uniques, mais revenir pour voir ceux et celles qui ont souffert pour tout simplement finir en 6/7 ou parfois plus de 8h c’est prenant surtout ici, croyez moi.

Quelques une d’entres elles à partir de 7h30 de course…

15064177_1476857165675188_1886538590_o 15060425_1476857185675186_306239071_o

Un père et ses deux enfants? Genre album « Abbey Road » des Beatles lol

15052100_1476857219008516_176576438_o

Et toujours le drapeau Américain

15044794_1476857239008514_2096892497_o

Près de 8h avec tout l’équipement pour rendre hommage aux hommes de son unité.

15034193_1476857249008513_2067034102_o

Un podium de plus pour Béatrice

15044688_1476857315675173_1249104414_o

15052032_1476857335675171_988370697_o

Pour moi les grosses cylindrées!

15044800_1476857339008504_1450060030_o

Une aventure se termine, une autre commence déjà…

 

 

arrow